Articles Tagués ‘Benjamin Biolay’

J’ai demandé à Olivier D. s’il me permettait de publier un de ses textes. Il a gentiment accepté. Je connais Olivier depuis l’enfance, la vie active nous a éloigné. Ses écrits nous rapprochent. Je souhaitais vraiment vous faire partager la sensibilité de cet adorable garçon. Puisse ce texte être la porte d’entrée qui vous mènera dans son Univers. Vous pouvez visiter sa page Facebook en attendant qu’il crée son Blog.

Comme on se sépare…
————————–

Migre haineuse! ça vaut mieux que casse toi p’tite connasse,
Vas je ne te hais point!dit Chimène à Rodrigue
Comme on se retrouve séparés dans cette intrigue
Mais j’aime mieux ça que de sombrer dans notre mélasse.

A peine tu t’en vas que tu me manques déjà,
c’est le clébar qui te cherche mais tu n’es plus là.
J’espère ton retour, es-tu partie pour toujours?
Commencent les nuits blanches, je perds la notion des jours.

Sans toi Paris est désert, mais à quoi ça sert
de vivre seul à Paname tu sais ça me dessert.
Tous les jours sont gris comme à la Londres sans la Tamise,
pour remplir ma vie tu le sais sur toi je mise

La roue tourne vite au Casino de nos amours,
où est le jour où je l’avouerai sans détours?
Comme un grand coeur malade je m’inflige des brimades
réminiscences sournoises, sur les quais nos balades…

les amants du Pont-Neuf ont pris un coup de vieux…
…et le regard hagard soudain supplient les cieux.

Olivier D. (30 avril 2010 – for Benjamin Biolay)