Drink! Brother.

Publié: 6 juin 2010 dans Non classé

La belle bouteille, on la connait tous. On est tous sorti avec. On l’a tous baisé. Nous tous. Mais moi les copains, je suis le seul à l’avoir épousé. Tout de suite. A 17 ans. Avec elle à mon bras, les filles étaient à moi, le monde était à moi. C’était la passion brûlante d’une union sulfureuse. Mourir d’aimer. Mourir de se détester. Mais non, notre petit couple s’installe dans le confort. Vient la tendresse, vient la complicité. C’est là que tu passes les meilleurs moments avec elle. Tu la domines, tu la maîtrises. Tu crois. Elle est à ton bras, au Zinc, parmi tes amis. Eux, ils flirtent seulement, ils ne sont pas prêts à faire le grand saut. Moi, si. J’ai toujours fait plus, j’ai toujours fait mieux. Marié! La bague au doigt, la corde au cou, et bien sûr, le verre à la main. A la vie, à la mort. On s’aimera toujours. Dieu que je l’aime. Tout le temps. De plus en plus. A l’apéro, en mangeant, en sorties. Je l’aime 24/24. Elle me transcende, me conseille, m’épaule. C’est pour ça que je me suis marié avec. Elle est ma femme, ma mère, ma meilleure amie, ma maîtresse. Elle est ma muse. Et vous voudriez que je me passe d’elle? Quoi? Qu’est ce que je ne vois pas? La fée ne serait qu’une sorcière? Quoi, j’ai une sale gueule? Quoi, je me désinteresse de tous et de tout? Oui, je sais, ça fait longtemps que je la laisse guider mon bras mais que je ne l’ai pas regardée en face. Je vais le faire. Promis. Je vais le faire. Juré. J’y suis presque. Je pose mon verre. Je la regarde. Bien en face. Ses yeux, jadis si jolis, sont des orbites vides et noires. Elle est décharnée. C’est un fantôme. C’est la mort. Et moi, je ne suis plus qu’une ombre sans repos. Je demande le divorce. Je sais que le consentement mutuel est impossible. Je sais qu’il y aura procès. Je sais que dans ce genre de procès, la peine de mort existe toujours. Pas de demi mesure. L’acquittement ou la mort. Je sais tout ça. Ma fée, je t’ai trop aimé, je sais. L’acquittement ou la mort.
J’ai écrit ces mots en 2008. Ca fait un an que je n’ai pas bu une goutte d’alcool.
Publicités
commentaires
  1. jetuil dit :

    Bon. Un an de gagné.
    Et il en reste encore tout plein derrière.
    (je suis un peu a court de mots pour cause de passif trop prenant mais le cœur y est )

    des bises

  2. L'Auvergnate dit :

    Je sais pas quoi ajouter mais merci, beau billet. Et bravo !

  3. Fabien dit :

    J’ai arrosé à l’eau et au Schweppes mes cinq ans, fin mai. Wellcome!

  4. Mc Flee dit :

    Merci Fabien. Ca peut paraître paradoxal, mais je suis « content » d’avoir connu ces problèmes. Je ne serai pas ce que je suis aujourd’hui si j’étais passé à coté… Et j’aime assez le type que je suis aujourd’hui.

  5. Guillaume Pascanet dit :

    Dommage, cela veut dire que l’on ne trinquera pas le jour où l’on se rencontrera.

    J’aime bien que tu dises que cette épreuve n’est pas à regretter, car elle fait partie de ton être.

    Il faut toujours positiver les difficultés, même si ce n’est pas toujours facile.

    Et bravo pour ta volonté bien sûr.

    • Mc Flee dit :

      On trinquera Guillaume, on trinquera. Oui, je suis persuadé du fait que le Mcflee d’aujourd’hui est meilleur que celui d’hier grâce à ce vécu, même s’il fut difficile.

      • Guillaume Pascanet dit :

        « Ce qui ne tue pas rend plus fort » ne serait donc pas un lieu commun complêtement éculé ?

        J’ai connu aussi quelques épreuves qui m’ont aussi fait changer.

  6. La Pastanaga dit :

    joli billet!
    ay cette bouteille…

    c’est marrant , ta manière d’écrire dans ce post me rappelle « pepete » de java (surtour la métaphore si juste de cette maîtresse qui te ronge de l’interieur…)

    sinon tu connais l’abécédaire de Deleuze ? (une série d’interviews … A comme Animal, B comme Boisson, C comme Culture, etc.)
    j’avais justement beaucoup aimé la « B de Bebida » et sa théorie de la penultinième…
    http://www.youtube.com/user/parterei#p/c/4E442C79EB9F5C47/4/yST7JbTNL70

  7. simonpaquet dit :

    Bravo!
    Je me souviens t’avoir déjà écrit un commentaire, sur un autre médium qu’ici, te proposant de boire pour fêter cela, ou quelque chose du genre.

    Ton mutisme d’alors reflète une volonté bien présente.
    Toutes mes félicitations.
    Et puis, en fait, boire, c’est tellement 20ème siècle.

    • Mc Flee dit :

      Je bois toujours des coups pour fêter plein de trucs. Sans alcool, c’est bien la seule différence. En fait, l’alcool n’est plus associée à la fête pour moi. Question de vécu.

  8. Le Branleur dit :

    J’adore Raoul, j’adore.

  9. Charlotte dit :

    Ces mots décrivent mon père à la lettre près. Sauf la dernière phrase.
    Un billet qui me montre de l’intérieur ce que je vis de l’extérieur. J’aime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s